Historique

Trignac, capitale de la Brière, ce plat marécage qui s’étend à perte de vue vers l’intérieur. Alors que, côté ouest, Saint-Nazaire semble à une portée de drop, Trignac est surtout connu des chasseurs de gibiers d’eau… et des gens qui s’intéressent au rugby.

Oui Trignac, malgré sa petite taille, est réputé comme une sorte de place forte du rugby bas-breton. Spirituellement, le trignacais depuis 1912 est rugbyman. Il naît avec un drop au bout du pied et, à l’âme, un grand courage. C’est ainsi, le trignacais s’applique religieusement à jouer toujours mieux au rugby.

Au RCT, on a toujours fait avec les moyens du bord et compté d’abord sur les gars du cru. Vaillance et amour des couleurs rouge et noir ont permis aux joueurs de réaliser de nombreux exploits, eu égard à leurs moyens initiaux.
Tous pour un, un pour tous, la solidarité des participants a été la raison principale de leur succès.

Le Rugby Club Trignacais a traversé le XXe siècle en portant haut les couleurs de notre région par des dizaines d’années passées en 2e division nationale et des faits sportifs marquants dont, entre autres un joueur Champion de France, un autre deux fois titulaire dans le Tournoi des Cinq Nations.
Mais pour connaître cette longue et riche histoire en détail, il faut lire « L’aventure du Rugby Club Trignacais de 1912 à nos jours (2002) écrit par Jean-Paul GROLLEAU, Marcel LEGOFF, Freddy LEGOFF, Jean-Pierre MENARD et Jacques JOSSO, et préfacé par Pierre ALBALADEJO et Albert FERRASSE.